Phytothérapie et homéopathie: comprendre la différence entre les deux

L’homéopathie et la phytothérapie ont des méthodologies alternatives dérivées de la recherche pour le traitement de diverses maladies de manière naturelle, par conséquent, elles n’utilisent pas de matériaux industrialisés. Cependant, ces deux thérapies médicinales ont des différences.

La phytothérapie n’utilise que des plantes, tandis que l’homéopathie utilise des éléments d’origine minérale ou animale. Cependant, la différence ne se limite pas à cela, car la façon dont le diagnostic du patient est réalisé est très différente entre les deux thérapies alternatives.

HOMÉOPATHIE:

Le patient est observé dans son ensemble, de sorte qu’une relation respectueuse se crée, en accordant une attention particulière à ses rapports, à son humeur, à ses exercices physiques, à son hygiène, à ses problèmes, entre autres éléments, qui, dans son ensemble, seront utilisés pour rechercher l’équilibre des énergies régulatrices de la santé de l’individu, afin qu’il puisse récupérer de manière satisfaisante.

L’homéopathie traite diverses maladies grâce à des substances naturelles qui ont des éléments qui provoquent les mêmes symptômes subis par le patient, et ces éléments sont d’origine minérale, animale ou végétale. Suivant la logique: «les égaux sont attirés».

PHYTOTHÉRAPIE:

Cette thérapie alternative est développée indépendamment en fonction des personnes et de leurs habitudes, elles utilisent donc les plantes pour soigner les maladies. Plantes qui étaient courantes pour être utilisées dans des temps reculés. La phytothérapie n’utilise pas d’éléments d’origine minérale ou animale, et se pratique uniquement à travers les plantes, par infusion ou cataplasme.

Voir aussi école naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *